Patrimoine

Le Lorgnon Linéen

Délicieuses gourmandises qui mêlent chocolat – au lait, blanc ou noir – et une ganache à base de purée de groseilles. On sait quand on commence… on ne sait jamais quand on s’arrête…

Boulangerie – Pâtisserie Demée 03.29.78.40.18
Pâtisserie Voiriot  03.29.78.41.71


Asile Saint-Charles, XIXème siècle

Ce bâtiment érigé en 1865, financé en grande partie par la mère supérieure de l’hospice, a fait fonction de « garderie » pour les enfants en bas âge. Cédé à la ville en 1882, il devient une école maternelle qui a accueilli des élèves jusque dans les années 90. Désormais, l’asile abrite une salle d’exposition, la Bibliothèque Municipale et l’Office deTourisme.


 Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles

La première église paroissiale dédiée à Saint-Martin daterait du Xème siècle. Détruite en 1544, lors du siège de la cité par les troupes de l’empereur Charles Quint, elle est reconstruite en style gothique en 1552. Les portails latéraux, sud et nord, réalisés en 1633, ont une composition architecturale identique inspirée du Baroque. Au XIXème siècle, de part et d’autre du choeur, sont aménagées des chapelles et la sacristie. En 1862 est ajouté le clocher et en 1897 le portail d’entrée.


 Hôtel de ville, XVIIIème siècle

La communication entre les deux enceintes « enclos de la ville » et « enclos du château » se faisait grâce à la porte Bocquet. Cette entrée imposante, appelée le passage de l’entre-deux-ponts (début de l’actuelle rue de Strasbourg), était composé d’un double pont-levis. En 1719, le comté de Ligny devient propriété du duché de Lorraine.


 La rue de Strasbourg

Entre 1745 et 1775, Ligny-en-Barrois se dote de grands axes sur lesquels s’élève une architecture civile noble et homogène. En 1746, le château de comtes est détruit afin de tracer une large avenue, la rue de Strasbourg. Les pierres du château auraient servi à la construction des maisons canoniales et d’une porte monumentale appelée porte Royale ou porte de Strasbourg.


 Tour Valéran, XIIème, XIVème, XIXème siècles

La porte des Moulins, permettant l’accès à « l’enclos du château », était flanquée le la tour Valéran et de la tour des Canons, détruite en 1878. Commencée au XIIème siècle, la Tour est achevée sous le règne de Valéran III, comte de 1374 à 1415. Ces étapes apparaissent sur cette construction. Sa fonction militaire est rappelée par des meurtrières, canonnières et mâchicoulis. C’est dans cette tour que naquit en 1369, Pierre de Luxembourg.


 Notre-Dame des Fossés, XVème, XXème siècles

Originellement, cette statue dominait la tour Notre-Dame, l’une des cinq tours de « l’enclos du château ». Avec Notre-Dame des Moulins et Notre-Dame des Vertus, elle est la troisième « dame » de Ligny. A cet endroit coulait une source aux vertus curatives soulageant les maux oculaires. Ceci explique la présence de nombreux ex-voto. En 1763, le château devant être démoli, la statue est déplacée et posée dans cette niche.


 Le Chemin des Canons

Le dispositif défensif, élevé à partir du XIème siècle, se constituait de deux entités séparées, l’une autour du château, et l’autre autour de la ville. Elles étaient chacune entourées par un rempart, et un fossé les séparaient.


Le Parc Municipal

Ce grand parc classé monument historique a été créé au XVe. Acheté par la ville en 1794, il est devenu un jardin d’agrément au cours du XIXe siècle. Une partie du parc borde la rivière de l’Ornain et vient d’être restaurée, elle promet de belles promenades au bord de l’eau, à travers les nouvelles allées romantiques qui guident le visiteurs jusqu’au kiosque du parc. Dans l’autre partie se trouve un autel commémoratif de Gaston Broquet, dédié aux linéens morts au cours de la première guerre mondiale, ainsi que deux belles statues, allégories de l’Anthropologie et de la Chimie, provenant du Trocadéro à Paris.


La Maison du Patrimoine

Venez découvrir ou redécouvrir l’histoire de la ville à l’occasion de la nouvelle exposition  de la Maison du Patrimoine. Cette vitrine du passé se situe 12 rue de Strasbourg aux pieds des remparts de la ville. L’exposition baptisée « Pensionnaires à Ligny »* retrace la vie des poilus pendant la guerre de 1914 de passage à Ligny-en-Barrois.

*Cette exposition a été réalisée en partenariat avec Francis Guenon, Jean Charles Dawo, Ghislain Desseille, Pierre Lefevre, Patrick Guillaume, Marie Jo Masson.

 

 


 Pour les visites guidées (Eglise et Tour Valéran)contactez le service réceptif groupes et individuels :
Nelly Triffaut au 03 29 79 11 13 ou par e-mail : groupes@tourisme-barleduc.fr